• Diane Dufresnes (Compil)Quand on parle de grande chanteuse canadienne, généralement, le premier nom que les gens donnent est celui de Céline Dion. Mais le Québec nous a offert quelques unes des plus belles voix de la chanson francophone dont une, particulière, celle de Diane Dufresne.

    Diane Dufresne n'est pas seulement une voix, c'est une sacrée personnalité, hors du commun avec un petit côté Madame Foldingue, pour ne pas dire complètement barré !
    Alors que Céline Dion est la parfaire machine à faire du cash, Diane Dufresne est une machine à faire du spectacle, à faire LE spectacle, quitte à prendre des risques.

    Née à Montréal le 30 septembre 1944, elle abandonne l'école à quinze ans suite à la mort de sa mère mais elle est déjà sur les planches à dix-huit ans pour interpréter des textes d'Aragon, Ferré ou encore Brel. Toujours en 1962, elle atterrit à Paris. Elle apprend le chant chez Jean Lumière et l'art dramatique chez l'immense Françoise Rosay. Elle cachetonne dans les cabarets, pour la radio et fait même des jingles.

    Ce n'est que dix ans plus tard qu'elle connait vraiment le succès avec son premier album Tiens-toé ben, j'arrive écrit avec le parolier Luc Plamandon et mis en musique par François Cousineau, qui partagera un temps sa vie. Le titre J'ai rencontré l'homme de ma vie où le compositeur lui donne la réplique, est un clin d'œil à cette relation et sera le succès qui la rendra populaire en France.
    Avec cette chanson, pleine d'ironie, de tendresse, de dérision et d'autodérision, le ton est donné !

     

    Diane Dufresnes (Compil)

     

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Un petit minois ravissant, une voix douce mais qui sait se faire coup-de-gueule, une présence scénique sans artifices, Linda Lemay est l'antithèse de la "diva" maniérée Céline Dion !

    Auteur-compositeur (oui je sais ! mais je m'en fous !) et interprète, Linda Lemay distille l'humour au vitriol et un féminisme faussement soft mais totalement assumé où toutes les femmes se retrouvent (enfin !).

    En attendant de la retrouver plus longuement dans ces colonnes, voici un extrait d'un show case, tout en impertinence.

    • Paroles et traductions pour les membres de mon Groupe :

                                 

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique