• The best of le pire

    Avez-vous remarqué qu'il y a des chansons qu'on a honte d'aimer tellement c'est de la daube ?

    Paroles indigentes voire parfaitement crétines, musique anémique façon orgue Bontempi (bon ! tant pis !) en fin de course et interprétation plus approximative que les chiffres d'un politicard en campagne... et pourtant, ces petites chansons de m... on les fredonne, on est tout content de les entendre, elle vous trottent dans la tête, mais pour rien au monde on n'avouerait les connaître, même à notre confesseur !

    Et puis il y a celles qui dès la première écoute vous provoque au mieux une crise d'urticaire, au pire de coller un bourre-pif au voisin.

    Les cherchez plus ! Elles sont ici !

    Rubrique 100 % subjective !

     

  • Lagaf'Les plus anciens se rappelleront certainement cet énorme troll musical, pied de nez magistral à l'industrie du disque, au business du Top 50 et... un peu au public, quand même !

    Découvert dans "La Classe" de Fabrice (l'inoubliable animateur de la Valise RTL) Vincent Lagaf' est le comique qui monte.
    Ancien G.O (gentil organisateur) du Club Med, il écrit une chanson au beat efficace (sample de French Kiss de Lis Louis) et aux paroles complètement débiles, pour se moquer des tubes parfaitement creux qui envahissaient les ondes et cartonnaient à la TV et dans les boîtes, tout en faisant le pari que ce titre entrerait au Top 50, véritable institution de l'époque pour mesurer le succès public d'un single.

     

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Les fidèles de ce blog savent que je n'ai pas d'a priori à l'encontre du rap ou du Rnb mais, comme pour tout genre, j'attends un minimum de qualité et valeur artistique.

    Fan de NTM ou encore d'Assassin et de Diam's, je vais probablement passer pour une passéiste nostalgique, ce que j'assume pleinement !
    Le rap des 80s et 90s était une peinture au vitriol d'une société qui ne demandait qu'à exploser sous le poids d'inégalités savamment entretenues par des politiques volontairement clivantes et surtout irresponsables dans le manque d'anticipation quant aux conséquences.
    De NTM dans le 9-3 à IAM à Marseille, les mises en garde furent nombreuses, y compris en ce qui concernait la dérive même du hip hop.

    Laeti - Rider toute la night

     

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique