• Les Hymnes nationaux

    Petit tours du monde avec les hymnes nationaux, parfois surprenants mais révélateurs de l'histoire d'une nation

  • A jour spécial, choix musical spécial.

    J'avais déjà envisagé d'explorer les hymnes nationaux et ce jour d'investiture américaine m'offre l'occasion d'inaugurer cette série à venir.

    Je dis "jour spécial" car jamais je n'ai vu les USA aussi divisés, même à l'époque de Johnson à propos de la guerre du Vietnam. Le mandat de Trump, indépendamment de ce qu'on pourrait y trouver de positif, se termine dans le chaos, laissant une grande majorité des Américains dans un état de sidération face à ces fractures dangereusement entretenues par celui qui devait garder la nation unie. Aujourd'hui l'investiture de Joe Bidden, 46ème président des USA, se passera sous tension et la liesse des années précédentes est loin d'être dans les cœurs, qu'ils soient démocrates ou républicains.

    Gageons que quelle que soit leur obédience, chaque Américain aura à l'esprit les paroles de cet hymne.

     

     


    2 commentaires
  • Aujourd'hui, sous nos yeux indifférents, une nation libre est en train de disparaître de la carte.

    Les JT déroulent l'invasion de l'UKRAINE comme une saga, étalant les gesticulations et les blablas des puissances démocratiques. "Scrogneugneu" contre missiles.
    Avec un cynisme digne des accords de Munich en 1938 où les Alliés abandonnèrent la Tchécoslovaquie aux mains d'Hitler, l'Europe menace la Russie de sanctions mineures qui, il y a de fortes chances interviendront - peut-être - quand Kiev sera tombée.

    Président Volodymyr Zelensky cette nuit


    Peut-être, car la pusillanime Europe a fermé les yeux après la signature des accords de Minsk en 2014, sans jamais veiller à leur application, préférant donner crédit à l'ex du KGB qui rêve du retour de la Grande Russie et considère nos démocraties comme "décadentes".
    L'hymne ukrainien restera en une de ce blog jusqu'au dénouement de cette guerre.

    MAJ 01/05/22 :
    Le spectre d'une troisième guerre mondiale dont Poutine menace l'OTAN hante désormais les esprits en Europe. Le bombardement sur Kiyv pendant la visite du secrétaire général de l'ONU est clairement une menace et un bras d'honneur qui laisse planer peu de doute quant à une solution diplomatique.

    L'Europe est encore une fois passée au troisième plan dans ce qui est devenu un affrontement entre la Russie et les pays anglo-saxons alignés sur les USA.
    Pendant ce temps, les Ukrainiens continuent le combat.

    • Paroles et traduction de l'Hymne Ukrainien "L'Ukraine n'est pas encore morte"
    (pour une fois la tradiction YT est cohérente)

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique