• De l'impertinence et de la légèreté, que diable !!!

    En ces temps sclérosés, osons la gaudriole et la gauloiserie de bon aloi afin de se détendre les neurones !

    Je vous ai déniché une perle de littérature, de poésie 4 saisons qui ne fit date qu'au moment de sa sortie mais qui se ré-écoute avec le sourire aux lèvres.

    AVERTISSEMENT : faites gaffe ! après une écoute, l'air m'est resté dans la tête !

     


    3 commentaires
  • J'ai envie de légèreté et de rigolade, pas vous ?

    Remontons 61 ans en arrière pour quelques savoureux portraits que n'aurait pas renié La Bruyère et qui vous rappellerons sûrement quelqu'un.

    Chantés par la délicieuse Patachou, féministe avant l'heure.

     


    5 commentaires
  • Parlons culs !
    Au pluriel quand bien même le sujet à certains paraît singulier.

    Fichtre ! Parler cul de nos jours, sous l'œil furibard des chiennes de garde et autres pitbulls qui montrent les crocs dès qu'un malotru leur trousse un compliment, certes peu poétique et par trop explicite, à défaut de leur trousser les jupons qu'elles ne portent plus (tout en lorgnant les affûtiaux des boutiques de lingerie, ces tartuffes !) : quelle horreur !

    Pierre Perret - Le cul de Lucette

    Pour peu que Pierre Perret, amoureux et spécialiste de l'anatomie du plaisir, se penche sur le sujet, cela donne une étude aussi poussée que celle qui nous fit découvrir les mystères du zizi.

    Fini la fesse triste ! Vive le cul impertinent et rieur !

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique