• Joséphine Baker sans fard

    Le 30 novembre dernier, Joséphine BAKER entrait au Panthéon et j'évoquais dans ces colonnes la femme engagée et la résistante.

    Pendant les jours qui ont précédé sa panthéonisation, de reportages en docus (somme toute assez rares vu le personnage) on découvrait l'artiste, la résistante.
    Mais quid de la femme ?

    Joséphine Baker sans fard

    Dans mon billet, j'évoquais son incroyable modernité et au fil de cette entrevue, on se rend compte à quel point elle était disruptive ! Au point qu'elle ferait passer certains "progressistes" d'aujourd'hui pour des ringardes !

    La mode, le nudisme, le racisme, les enfants, les animaux... qu'importe le sujet abordé, elle parle avec son cœur. Avec humour aussi et une infinie tendresse.
    Ce qui frappe tout à long de cet entretien, c'est aussi l'amour et le respect qu'elle porte au public.

    Ne vous fiez pas à la présentation de l'interviewer, pompeuse à souhait ! Fernand Seguin, visiblement sous le charme, instaure une sorte d'intimité délicieuse.

    Merci à Radio Canada pour cette formidable et sympathique interview d'une femme qu'on ne peut qu'aimer !

     

     

    « Nightwish - Sleeping SunRockin' 1000 - Paris 2019 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Décembre 2021 à 00:21

    Adorable personne je me régale de l'écouter ... cool

      • Dimanche 12 Décembre 2021 à 06:11

        Avec une telle femme, les néo-féministes peuvent retourner au vestiaire ! he

    2
    Dimanche 12 Décembre 2021 à 08:20

    J'ai eu la chance, il y a quelques années, d'aller visiter son château des Milandes dans le Périgord. Et justement, dans une salle, sont exposées plusieurs magnifiques robes de cette grande artiste. C'est la première interview que j'entends d'elle. Elle est très sympathique, humble et a beaucoup d'humour, malgré la vie pas toujours facile qu'elle a vécu... Très tôt, j'en ai entendu parler par ma maman qui avait beaucoup d'admiration pour elle, principalement par le nombre d'enfants qu'elle avait adoptés, bien plus que pour sa carrière.... son rôle dans la résistance n'étant pas encore connu, je pense à l'époque ? Du moins, elle ne m'en a jamais parlé.

      • Dimanche 12 Décembre 2021 à 09:32

        Si, je pense que son rôle fut rapidement reconnu, puisque le décret fut pris le 09/12/1957 et elle a été décorée en août 1961.
        C'est vrai que j'aurais pu mentionner la date dans mon billet sur sa panthéonisation. Oubli réparé et tu as même un facsimilé du décret :)

        Tu sais, je crois qu'à l'époque comme maintenant, les gens s'occupaient plus de la robe qu'elle portait que de ça. Mais si ma mémoire ne me trompe pas, je crois qu'elle avait fait la marche au plateau des Glières avec d'autres résistants et il y avait eu des images dans les JT. Mais c'est vraiment sous réserve de la fiabilité de ma mémoire d'enfant.

    3
    Lundi 13 Décembre 2021 à 11:30

    un beau document, j’ai regardé le debut,

    super

     

     

    mais je regarderai par morceau

    comme tout ce que tu proposes qui est un peu long pour moi, je regarde en plusieurs fois

    là, de retour des courses et en plein rangement, je passe juste voir les amis, d'un petit mot en vitesse je mets mon commentaire et je file

    je reviens plussssss tard he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :