• Ray Ventura Best of

    Ray Ventura Best ofSi le nom de Ray Ventura n'évoque rien a priori pour les plus jeunes, il y a au moins un titre que tout le monde a fredonné un jour par humour : "Tout va très bien madame a Marquise".

    On peut considérer Ray Ventura comme un précurseur car il n'attendra pas l'influence des libérateurs américains pour populariser une musique alors réservée à une certaine intelligentsia  de l'époque : le jazz.
    Il fonde son premier orchestre avec des copains du lycée Janson de Sailly mais c'est en 1929 qu'il fondera un des tous premiers orchestres à sketches Les Collégiens qui inspirera Le grand Orchestre du Splendid (qui reprendra des titres de Ray Ventura dont le fameux On n'est pas là pour se faire engueuler (écrit par Boris Vian) avec Coluche).
    Avec ses copains Paul Misraki et Loulou Gasté (Line Renaud) entre autres, Ray Ventura et ses Collégiens feront chanter la France entière avec leur premier tube Tout va très bien madame la Marquise, puis les succès s'enchaîneront jusque dans les 60's.

     

     

    Voici un best of de titres souvent déjantés, pleins de bonne humeur avec des textes qui aujourd'hui feraient hurler les ayatollahs du politiquement correcte mais qui firent la gloire de la formation dans le monde car la qualité musicale permit de franchir les barrières de la langue.

     

    « Barbara #1Dance latina #1 »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Août 2019 à 17:14

    C'est toujours génial de découvrir de vieux classiques comme ça! :D 

    Je ne connaissais pas du tout, je m'amuse avec le lecteur. x)

    2
    Jeudi 22 Août 2019 à 17:17

    La vieille astuce qu'on apprend gosse quand on perd une dent: "les chaussettes de l'archiduchesses" je viens de piger que c'est la mauvaise version. :'D C'était "chemises" pas "chaussettes".

    3
    Jeudi 22 Août 2019 à 17:39

    La dernière du lecteur clôture bien je trouve. x) Il y en a de sacrées amusantes, d'autres moins entraînantes... mais dans l'ensemble j'aime vraiment!

    4
    Samedi 24 Août 2019 à 10:38

    Aujourd'hui il serait impossible de gloser sur "cette petite queue qu'on mutile" sans avoir les ayatollahs de la bien-pensance sur le dos.
    Jusqu'en 2000, il y avait une certaine licence et tout le monde s'en foutait.
    Le progrès, sûrement...

     

    5
    Samedi 24 Août 2019 à 12:18

    Tu veux dire, après 2000? Parce qu'avant il fallait vraiment taffer pour être produit alors que maintenant n'importe qui peux faire n'importe quoi. (ou alors j'ai mal compris la tournure, excuse moi)

      • Lundi 2 Septembre 2019 à 11:09

        Coucou !

        Non ce n'est pas ce que je voulais dire. Je développe ICI.

        Par contre, je te rejoins sur le fait qu'aujourd'hui, pour ce qui est de la chanson en tout cas, ce n'est pas le talent qui prime mais le retour sur investissements.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :