• Orchestral Manœuvre in the Dark

    Orchestral Manœuvre in the DarkOrchestral Manœuvre in the Dark.

    Il y a fort à parier que si on faisait un rapide sondage auprès du public, ça n'évoquerait pas grand' chose sauf pour les amateurs de musique new wave ou electro pop. A moins de faire écouter les premières notes de leur tube Enolay Gay mais combien se rappellent le nom exact du groupe ?

    Et pourtant OMD a fêté ses quarante ans de carrière en 2019 et même si le groupe n'a pas ressorti de tube aussi énorme qu'Enolay Gay, il n'en reste pas moins qu'il reste un groupe de référence et qu'il l'a prouvé avec le titre Isotype sorti en 2017.

    Sans renier la forte influence des allemands de Kraftwerk, les britanniques ont su se créer une identité propre.

     

    Orchestral Manœuvre in the Dark

     

     

    Ils sont deux gamins qui fréquentent l'école primaire près de Liverpool au début des 60's et qui en jouant dans la cour de récré sont encore loin d'imaginer leur avenir.
    Celui-ci commence à se dessiner dans le milieu des années 70 quand les deux amis jouent dans des groupes de rock locaux, un rock plutôt macho très en vogue à l'époque.
    En 1975, Andy McCluskey et Paul Humphreys, rejoints par Malcom Holmes un pote de McCluskey, forment un groupe éphémère, Equinox. Délaissant le rock burné, ils se découvrent un goût commun pour le son électro de Kraftwerk. Après des passages séparés dans divers groupes, les deux copains d'école se retrouvent en 1978 et fondent leur propre groupe : Orchestral Manœuvre in the Dark. Ils débutent en faisant les ouvertures de groupes locaux.

    Orchestral Manœuvre in the DarkUn an plus tard le tandem retrouve Malcom Holmes, puis sera rejoint par Martin Cooper.
    Andy McCluskey est au chant, à la basse et à la guitare, Paul Humphreys au chant et aux claviers, Malcom Holmes se met derrière les fûts et Martin Cooper au saxo et aux claviers.

    OMD ne perd pas de temps et sort son premier single en 1979 sous le label Factory Records.
    Début 1980 la sortie de leur premier album, Orchestral Manœuvre in the Dark, pose d'emblée l'identité du groupe avec quatre titres émergents dont Electricity (très influence Kraftwerk et déjà écolo puisqu'il pose la question énergétique) et Messages avec une rythmique plus marquée.

    Fin 1980, passé sous le label Virgin Records, OMD sort l'album Organistion dont est tiré un single : Enola Gay.
    Sans vouloir faire de mauvais jeu de mots, ce titre est une vraie bombe !
    Sous sa rythmique entraînante qui fera danser dans les boîtes, se cache l'histoire sinistre de la Superforteresse B29, Enola Gay, qui le 6 août 1945 lâchera "Little Boy", la première bombe atomique, sur la ville d'Hiroshima.

    Ce succès international est rapidement suivi par un autre tube, Souvenirs, extrait de leur album Architecture & Morality, sorti en 1981 et dont les parties vocales sont assurées par Humphreys. Ce titre évoque le suicide du chanteur du groupe Joy Division (avec qui OMD fit ses premières scènes), Ian Curtis. Cet album est considéré comme le plus abouti du groupe.
    Orchestral Manœuvre in the DarkSi Kraftwerk a fait connaître la musique électro, Orchestral Manœuvre in the Dark l'a définitivement fait sortir du ghetto expérimental où l'enfermaient les critiques et il sera le précurseur du mouvement musical d'où émergeront des groupes comme Modern Talking, Tears for Fear ou encore les Communards et les Pet Shop Boys.
    En 1983 sort l'album Dazzle Ships qui n'emballera pas le public qui le trouve trop expérimental.

    Dans le milieu des années 80 OMD opte pour une orientation plus "grand public", moins expérimentale. Leur musique sort de la ligne new wave pour se diriger vers un style plus pop rock et en 1984 sort Junk Culture qui fera oublier le flop du précédent album. Le groupe ajoute des cuivres ainsi que des steel-drums (tambours d'acier) mais ne perd pas pour autant son identité.
    Crush, sortit en 1985 renoue avec le succès et permet à OMD de s'imposer dans les charts US. A noter que le titre So in Love fera l'objet d'une version spéciale enregistrée avec Étienne Daho.
    En 1986 le groupe participe à la BO du film "Pretty in Pink" avec notamment le titre If you leave qui cartonnera en Amérique du Nord et en Océanie mais qui laissera le public européen plutôt indifférent. A la fin de l'année c'est la sortie  de l'album The Pacific Age, dernier vrai succès d'OMD.

    En 1989 Humphreys et Holmes quittent OMD pour fonder leur groupe... sans grand succès, tandis que Cooper décide de se consacrer à la peinture..

    Andy McCuskey est pratiquement seul à... la manœuvre et sort de nouveaux albums qui ne renoueront  pas avec les ventes d'antan bien que "Sugar Tax" (1991) soit une réussite musicale et connaisse le succès avec entre autres titres Pandora'x Box. L'album "Universal" qui sort en 1996 propose une pop mélancolique, tel le titre Walking on the Milky Way.

    En 2006 Orchestral Manœuvre se reforme.
    Sorties de best of, de compilations, collaborations avec d'autres artistes et surtout de nouvelles tournées, OMD est toujours bien vivant.
    La sortie de leur album "Punishment of Luxury" en septembre 2017, avec le single Isotype rappelle que OMD reste une des grandes références de la musique électro-pop.

    Site officiel
    Facebook

     

    Orchestral Manœuvre in the Dark

    INFORMATION : Comme de nombreux artistes OMD est affectée de plein fouet par la crise Covid avec de grosses restrictions sur les tournées prévues en cette fin d'année. Mais derrière les membres du groupe, c'est toute leur équipe qui est sans travail depuis des mois et qui est loin de bénéficier des aides telles que mises en place en France ou en Allemagne. Voir ICI.

     

    « HK - Eldorado♥ OMD en live chez vous ! ♥ »

  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Septembre à 08:51

    Bonjour ma petite Pixelie,

    Je me souviens bien de Orchestral Manoeuvre in the Dark, j'avais leur 45 tours "Enola Gay" dans les années '80, mes années lycée...

    Intéressant article que tu as rédigé sur eux, c'est toujours un plaisir de te lire.

    Bon choix de playlist.

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi ça va.

    Hier nous avons passé l'après-midi chez mes parents, ils ont été ravis de nous revoir et nous aussi.Ils ont passé des bons moments à Menton, ils sont aussi allés se balader à Nice, à Monaco et au marché de Vintimille, sans oublier leurs masques bien sûr.  Lorsque nous sommes partis de chez mes parents, nous avons vu un superbe chien, on est restés en admiration devant lui ! Mon article d'aujourd'hui parle de cette race (je déteste ce mot) de chien justement... 

    Il fait moins chaud mais la pluie se fait toujours attendre !

    Passes une bonne journée et une agréable semaine mon amie smile

    Gros bisous

    Florence  

    2
    Mardi 22 Septembre à 10:05

    merci de ces infos et cet bio assez complete, je pense

     je ne suis pas un fan absolu, j'aime quelques titres

    donc une selection, une compilation comme la tienne est appréciée eh eh eh

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :