• La danse des Maraîchers (Alsace)

    Crédit Niko67000 Travail personnelJe vous emmène aujourd'hui à l'est de la France, en Alsace, pour une rapide découverte de cette région à l'histoire mouvementée.
    Malheureux Alsaciens passant au gré de l'Histoire et des guerres tantôt sous l'autorité allemande, tantôt sous l'autorité française. Formée par le Haut Rhin et le Bas Rhin, l'Alsace change de nom au gré des réformes territoriales plus ou moins heureuses des gouvernements successifs. Devenue Collectivité Européenne d'Alsace depuis le 2 janvier 2021, sans consultation des Alsaciens et dans un flou qui réveille les tensions entre les 2 départements, ce statut cristallise également la colère des Français pour qui cette "européanisation" va à l'encontre d'un sentiment national.

     

    L'Alsace est une terre de tradition rurale et religieuse. Et de tradition culinaire !

    Enfant, j'ai découvert la cuisine alsacienne grâce à l'ancienne cuisinière du Kaiser Guillaume II, grande et solide femme (quel caractère) qui à l'abdication du Kaiser se réfugia dans le Berry. Bien entendu, il y a la choucroute, cuisinée au Riesling, la flammenküche, le fameux kougelhof, les spätzles qui accompagnent le lapin à la bière et knackis (les vraies !). Et le baeckeoff (four du boulanger) qui tient son nom de sa cuisson : l'Alsace comptait une forte communauté juive et pendant shabat il était interdit de faire du feu. Les maîtresses de maison préparait le plat qu'elles apportaient chez les boulangers non juifs qui les mettaient à mijoter dans les fours à pain toute la nuit jusqu'au lendemain midi.
    Les luthériens ont repris cette tradition, faisant mariner le plat le samedi soir et l'apportant chez le boulanger pour la cuisson (les services religieux luthériens étant longs, très longs!). Ce dernier lutait les terrines et le plat cuisait doucement à l'étouffée : une pure merveille ! Ah ! et le munster à l'odeur musclé et à la saveur douce qu'on peut relever de quelques grains de cumin (ou carvi).
    Saviez-vous que le foie gras est originaire d'Alsace, importé par les juifs d'Europe de l'est et qu'il n'arriva que plus tard dans le sud-ouest ? D'ailleurs, pour déguster le foi gras oubliez le Sauternes, épais en bouche, et optez pour un Pinot noir d'Alsace, vous m'en direz des nouvelles !

    Mais revenons au folklore.

    Biscuits l'AlsacienneMême sans avoir mis un seul orteil en Alsace, tous les mômes de ma génération connaissaient la fameuse coiffe alsacienne.
    En effet, comment oublier les fameux biscuits L'Alsacienne (absorbé depuis par LU) qui mit sur le marché les moelleux chamonix à l'orange, les fines langues de chat ou encore les palmiers ?

    Si pour le visiteur ce n'est pas ce qui saute aux yeux d'emblée, les Alsaciens aiment la fête.
    Fête en famille, fête religieuse, fête pour ponctuer une foire, ou la fin des récoltes, tout est bon pour se retrouver, bien manger et danser.
    A noter qu'on retrouve des similarités avec la Bavière toute proche, avec des rythmes et des danses souvent "cousines".

     

     

    Et pour en découvrir plus, parade dans  un des plus beaux villages alsaciens, Seebach, pour une parade ensoleillée

     

     

    « I can't stand the rain- EruptionFor the birds... avant Twitter »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Janvier à 09:38

    Bonjour

    merci de cette visite alsacienne, c'est juste a coté de ma Lorraine,

    donc je connais eh eh eh

     

    la deuxieme video est un peu longue,

    je reviendrai secrètement regarder eh eh eh

     

    Seebach en allemand et alsacien veut dire "Ruisseau Du Lac"

     



    Passage de ce vendredi
    En cette fin de semaine pour
    Un bon Weekend te souhaiter
    Il pleut, plus de neige en mon pays
    De Lorraine, mais du vent fait son tour
    Et fait a la maison bien rester

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :