• Gloria Lasso - Compilation

    Gloria Lasso - CompilationLe temps passe et fait son œuvre, parfois avec cruauté, condamnant certains artistes à l'oubli après une période de gloire.

    Gloria Lasso en fait partie et pourtant elle a marqué une époque par un répertoire qui a séduit et une personnalité attachante, libre et truculente.

    Elle fut une star en France, dans les années 50, une vedette au Mexique, et fit quelques come back plus ou moins retentissants.
    Lors de ses participations aux Grosses Têtes avec l'équipe de Philippe Bouvard qui fit les belles heures de l'émission, elle ne mâchait pas ses mots et plaisantait volontiers sur ce qui fit une partie de sa légende : son amour des hommes et ses maris. Elle en aurait eu neuf, six officiels d'après d'autres et se tailla ainsi une réputation de croqueuse d'hommes.

    Mais ce qu'il faut retenir de Gloria Lasso, c'est son talent et une voix qui fit les belles heures de la variété franco-espagnole.

    Une artiste à redécouvrir.

     

    Gloria Lasso - Compilation

     

     

    Née le 25 novembre 1922 dans la province de Barcelone, Rosa María Coscolín Figueras débute sa carrière... dans sa famille, notamment à Noël où elle chante des cantiques de sa voix mélodieuse.
    C'est son premier public et a priori rien ne prédestine la jeune Catalane à devenir une star.

    La jeune femme qui travaille comme assistante dans un cabinet médical, remporte un concours pour devenir animatrice radio à l'âge de 18 ans. Le hasard fait qu'une vocaliste tombe malade et la jeune Rosa Maria va la remplacer au pied levé. Le public catalan découvre la voix roucoulante et surtout ses trilles.
    La jeune femme aime la scène et se produit dans les salles des fêtes de la région accompagné à la guitare par son premier époux, Guillermo Lasso, dont elle portera le patronyme durant toute sa carrière.
    En 1949 elle part pour Madrid où elle se produit dans les clubs de la capitale. Elle est remarquée par un certain Jacques Trémoulet, directeur de la station Radio Andorre qui émet en espagnol mais aussi en français à travers le monde entier. Le public français découvre à son tour la voix de la jeune espagnole.
    Le registre léger et romantique de celle qui est devenue Gloria plait beaucoup.
    A l'époque où la télévision était rare, les rendez-vous radiophoniques étaient très prisés du public, comme l'émission "Programme à la carte" : les auditeurs choisissent une chanson pour transmettre un message à la famille ou à un proche (comme quoi certaines radios actuelles n'ont rien inventé !) et le répertoire gai, sentimental et romantique de Gloria Lasso est très demandé.
    Sa voix commence à être connue et en 1954 elle franchit les Pyrénées pour partir à la conquête de Paris où elle se produit dans les clubs hispano. Un soir où elle se produit au Puerta del Sol, elle est remarquée par le producteur Maurice Tézé qui la signe chez Pathé. Le public français est friand de cet exotisme latin et Gloria Lasso succède à celle qui en était la reine, l'italienne Rina Ketty.
    Elle devient très amie avec Joséphine Baker qui va la coacher.

    Gloria Lasso - CompilationLe public français est rapidement séduit tant par sa très belle voix que par son charme un peu exotique et sa bonne humeur exubérante.
    Elle connait le succès avec des titres comme Amour, castagnettes et tango mais son premier grand tube sera un Étranger au paradis adapté par un certain Francis Blanche sur un thème du Prince Igor de Borodine, en 1955.
    Ce titre la hisse au statut de vedette et elle sera la première chanteuse de music hall à vendre un million de disques.
    En 1957 elle fait les plus grandes scènes, l'Olympia puis Bobino. Elle se produit sous le chapiteau du cirque Pinder en 1958, une institution à l'époque où le cirque avait le vent en poupe puis revient sur les grandes scène parisiennes en 1959. Si elle n'est pas la seule chanteuse à l'exotisme latin, elle tient largement le dessus du panier grâce à ses vocalises, sa puissance vocale et sa personnalité séduisante. Ses chansons s'exportent en Allemagne, en Italie, au Canada, au Brésil et même au Japon.

    Mais à cette époque où les radios font et défont les stars, un danger menace la sympathique Catalane. Fin des 50's, début des 60's, la station Europe 1 sort de son chapeau une jeune Italo-égyptienne, une certaine Dalida, à la voix tout aussi roucoulante.
    Encore plus exotique que Gloria Lasso, la jeune Dalida va allègrement "emprunter" au registre de l'Espagnole, interprétant les tubes qui avaient assis le succès de cette dernière, Volare, Bambino, Pepito, Gondolier... Les magazines font leurs choux gras de la rivalité entre les deux latinas, n'hésitant pas à exagérer leur rivalité. Mais le fait est que la suprématie de Gloria Lasso est sérieusement menacée par la jeune Italienne qui a dix ans de moins et qui incarne mieux la modernité de l'époque. Même si l'Espagnole enchaîne encore quelques tubes et qu'elle tente de renouveler son répertoire en 1962 avec des chansons de Gainsbourg ou Bécaud, la vague Dalida va la submerger.

    Une tournée au Mexique en 1963 va marquer le tournant de la carrière de Gloria Lasso qui est désormais remplacée dans le cœur du public français. Elle enchaîne les tournées dans ce pays qui deviendra sa troisième patrie, mais également dans les pays d'Amérique Latine et les États Unis. Elle s'installe au Mexique qui lui offre une deuxième carrière.

    Gloria Lasso tentera bien des come back en France mais son "exil" lui a valu d'être oubliée par la France et la mode des roucoulades hispanisantes est passée. Mais Gloria Lasso est une battante.
    Elle se produira au Bataclan en 1990 mais les media se préoccupent plus de sa vie privée que de ses talents artistiques. Le public gay lui fait un triomphe en 1998 lors de la sortie de l'album "For ever" et elle se produit sur la scène de la discothèque gay Le Queen en interprétant d'anciens succès remixés en mode techno. Elle sort un dernier album en 2002, "Amor Latino".

    Après une vie bien remplie, fatiguée par la maladie, la pétulante Espagnole meurt au Mexique le 4 décembre 2005 en nous laissant des tubes inoubliables et pleins de joie de vivre tels que Sombreros et mantilles, mais également une magistrale interprétation du célèbre Et maintenant de Gilbert Bécaud.

     

    Gloria Lasso - Compilation

    « Alice Cooper - ElectedSarah Brightman La Luna live »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Octobre 2020 à 09:35

    Bonjour

    concurrente espagnole de l'italienne Dalida a l'epoque

    je connais par les parents les deux stars de la chanson

    de ce temps ancien des années 50 60 70

     

    j'aime bien l'artiste et de belles reprises de classiques de la variété

    merci pour cette selection

    j'ai decouvert sa version du celebre Bambino et de Gondolier (différentes mais belles versions par rapport a celles de la Dalida)

     

     

    bon weekend

    sous couvre feu, je suis
    ca me chauffera bien pour l'hiver ce feu

    mon département Meurthe-et-Moselle est le seul de Lorraine
    avec l'Alsace sous mesure de guerre

      • Vendredi 23 Octobre 2020 à 10:13

        Comme je l'écris ci-dessus, Gloria Lasso était là 10 ans avant Dalida.
        Au niveau vocal, elle est plus "vocaliste"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :