• Donna Summer : la diva du disco

    Donna Summer : la reine du discoSi nombre d'artistes ont inscrit leur nom au Panthéon du disco, ce fut très souvent pour un titre ou deux, tels Gloria Gaynor et autres Anita Ward.

    Donna Summer fit exception et elle a durablement marqué la génération disco, par sa voix, son répertoire mais aussi son sex-appeal.

    Née en décembre 1948, décédée en mai 2012, la jeune Andrea Gaines fut d'abord choriste de gospel dans l'église de son quartier à Mission Hill avant de plaquer ses études en 1967 pour devenir chanteuse dans un groupe underground de rock blanc (sa grand mère maternelle était blanche). qui tourne dans des clubs de Boston et de New-York. A cette époque, la jeune chanteuse rêvait d'intégrer la troupe de la comédie musicale Hair. C'est dans un club new-yorkais que le label RCA Records repère la jeune femme et lui signe son premier contrat exclusif pour jouer... dans Haare, la version allemande de Hair.
    A 19 ans elle quitte les USA pour l'Allemagne où elle deviendra Donna Summer

    En attendant elle tourne en Europe comme actrice dans des comédies musicales sous le pseudo de Donna Gaines, fait du mannequinat car il faut bien manger, enregistre quelques disques qui ne feront pas date. En 1973 elle épouse un peintre autrichien Helmut Sommer et en 1974, elle répond à une annonce pour un poste de choriste et fait la rencontre de deux producteurs, Pete Bellotte et un certain Georgio Moroder, producteur compositeur italien qui lui conseille d'américaniser son nom en Donna Summer.

    Après un premier single passé inaperçu, son premier album Lady of the Night sort en 1974 aux Pays Bas, dont un titre (au demeurant assez sinistre) s'imposera, d'abord en France puis en Belgique, The Hostage.

    La consécration viendra avec le single Love to love you Baby extrait de l'album éponyme sorti en Donna Summer : la diva du disco1975.
    Remarqué lors d'une fête privée à Los Angeles, ce titre sera remixé en version longue de 16 minutes et cartonnera dans les discothèques françaises où il est testé puis dans toute l'Europe. Il marque l'avènement du "son de Munich" reconnaissable par l'utilisation du synthétiseur et propulse Donna Summer au sommet ! Comment rester insensible à la sexualité exacerbée dégagée par la chanteuse ? La fusée à deux étages Summer-Moroder est lancée et marquera à jamais le disco.

     

    « Alain BARRIÈRE #1Tina TURNER Proud Mary (live) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Décembre 2019 à 16:31

    Hello Miss Pixelie !!!!

    Excellent sujet une nouvelle fois mon amie . 
    Une diva , comme tu le dis et une voix que l'on ne peux pas oublier .
    Je ne connaissais pas tout les titres que tu nous proposes mais j'adore .
    Tiens , je te mets un lien , c'est une reprise de "I feel love" par les "blue man group" ...
    Je te laisse , toi et tout les bloggeurs qui passeront sur ce sujet , découvrir ou peut être redécouvrir :

    Vidéo "I feel love"  

    Allez , je retourne me mettre en mode larve sur le canapé , la crève veut pas me lacher ...Grrrrr ! 

    Bizzzzzz à distance mon amie et encore merci et bravo pour ce très bon partage .

    RICOUhappy

      • Mercredi 25 Décembre 2019 à 19:19

        Géniale cette vidéo ! Bon... on y perd en terme de sensualité mais c'est à la fois fun et énorme en terme musical car en arrière-plan il y a de sacrés riffs qui ne feraient pas honte à des métalleux.

        La chanteuse me fait un peu penser à la Pénélope Garcia d'Esprits Criminels après une cure de space cakes !

        Pour cette playlist, il y a un petit côté madeleine de Proust, sur le titre Try me I know... c'était la première fois que je faisais le mur de chez mon père et un type rencontré au hasard en a été amusé. Il m'a demandé ce qui me ferait plaisir. "J'aimerais aller en boîte". Ainsi fut fait et c'est le premier titre sur lequel j'ai dansé !

        Reste au chaud mon Ami !

        Bisous.

    2
    Samedi 15 Février 2020 à 09:50

    Bonjour,

     

    ancien article que je parcours ce matin

    j'aime beaucoup la chanteuse,

    merci de ce melange de titres pour une belle selection

    je connais plus sa periode 80 90 avec Stock Aitken et Waterman,

    et ses deux titres dansants

    "This Time I Know It's For Real"

    et

    "I Don't Wanna Get Hurt"

    deux chansons que j'ai en maxi 45 tours de l'epoque

     

     

    dans cette selection mes preferences vont pour

     

    Could It Be Magic

    Last Dance

    On The Radio

    She Works Hard For The Money

    No More Tears (Duo Avec La Streisand)

     

     

     

    bon weekend, le soleil revient, enfin

    3
    Lundi 20 Juillet 2020 à 10:30

    Merci Pixelie25 Pour Donna Summer. Je vous souhaite une bonne semaine en musique

    4
    Mercredi 15 Décembre 2021 à 14:58

    Une vraie Diva!

    5
    Mercredi 15 Décembre 2021 à 15:10

    Une vraie Diva!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :