• Diego, libre dans sa tête

    Il était une fois un petit garçon argentin né en octobre 1960 à Lanús (déjà rendu célèbre par Oswaldo Piazza qui fut défenseur de l'AS Saint Étienne lors de la grande époque des Verts !), un petit gosse des quartiers pauvres qui avait deux rêves : jouer la Coupe du Monde et la gagner.

    El Pibo de Oro (le gamin en or) deviendra Diego Maradona, un des plus grands liberos du monde, dieu du foot avec Pelé le Brésilien dont il dira avec humour "Si je ne m'étais pas drogué, on ne parlerait même pas de Pelé !".
    Son physique à la Gert Müller (Bayern de Munich) n'empêche pas sa vélocité sur le terrain et son pied gauche est une arme suprême.

    Véritable bad boy du foot, il fut le joueur et l'homme de tous les excès mais son cœur reste auprès de ceux dont il était issu et il soutiendra toujours l'aile gauche de la politique sud américaine.

    Décédé le 25 novembre 2020, Diego Maradona laisse une nation en deuil et le monde du foot lui rend hommage

    Adieu en chansons... Il joua à Naples et enregistra avec la chanteuse Pimpinela. Et il n'hésitait à reprendre la chanson que le chanteur argentin Rodrigo Bueno lui avait consacrée.

    GOAAAAAAL Argentina !

     

     

    La Mano de Dios

     

    « Rodrigo - La Mano de Dios2020 dans l'Hexagone - Les Goguettes »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :