• Adieu Mory KantéIl y a 19 jours je proposais dans ces colonnes le tube d'un grand de la musique du monde : Yéké Yéké de Mory Kanté.

    L'œuvre de Mory Kanté ne se limitant pas à ce seul titre, loin s'en faut, je décidai de consacrer une playlist à ce grand artiste quand je tombai sur un article de Franceinfo : le 22 mai le "griot électrique" s'est éteint à l'âge de 70 ans à l'hôpital de Conakry, des suites d'une longue maladie.
    Il est une victime collatérale de la covid-19 car l'interruption des échanges aériens ne lui ont pas permis de poursuivre ses soins en France.

    En ce redoutable printemps, l'Afrique a perdu 4 de ses artistes emblématiques.

    Les hommages affluent, dont celui, touchant de Youssou n'Dour : "Je viens d'apprendre avec consternation le rappel à Dieu de mon frère ainé et référence Maitre Mory Kanté. Je ressens un énorme vide aujourd'hui avec le départ de ce baobab de la culture africaine."

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Miriam MakebaS'il est un grand nom de la chanson africaine, de la chanson tout court d'ailleurs, c'est bien celui de Miriam Makeba !

    Née en mars 1932 à Johannesbourg, Miriam Makeba peut être considérée comme une pionnière de la promotion de la musique africaine dans le monde.
    Sa vie est une succession d'épreuves personnelles et politiques, dans le très dur contexte de l'apartheid qu'elle a dénoncé et combattu jusqu'à la libération de Nelson Mendela.

    Sa carrière de chanteuse débute en 1952 et déjà elle se sert de la scène pour mener son combat contre le régime des afrikaners. En 1956 elle enregistre son plus grand succès Pata Pata qui sera (et est encore) repris dans le monde entier. Commencent les tournées internationales où elle porte la voix des townships. Elle dénoncera l'apartheid jusqu'à la tribune de l'ONU. Aux USA elle épousera un des leaders des Black Panters ce qui lui vaudra quelques ennuis.
    Son engagement lui vaudra un exil de 30 ans ainsi que le boycott de ses disques dans son pays où elle reviendra à la libération de Nelson Mendela, avec un passeport français (elle interprètera certains titres en français tels le Fleuve ou encore l'Enfant et la gazelle).

    Décédée en 2008 après un concert de soutien à l'écrivain Roberto Saviano menacé par la Gomorra, Miriam Makeba Mama Africa reste dans les mémoires comme une chanteuse internationale de talent qui aura collaboré avec des artistes prestigieux comme Harry Belafonte ou encore Paul Simon mais aussi comme une militante qui aura fait autant pour la cause noire que son compatriote Nelson Mendela.

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Pour coller à la météo du jour je vous invite à remonter le temps, orageux il va de soit, avec un grand bond en arrière de 51 ans !

    En 1969 la jeune italienne Gigliola Cinquitti sortait une chanson qui allait devenir un tube, La Pioggia, qu'elle présente au Festival de Sanremo dédié à la chanson italienne.
    La même année, la blonde France Gall la reprenait en français sous le titre L'Orage.

    Me sentant d'humeur mutine ce matin, je vous propose deux vidéos live.
    Trouverez-vous "l'erreur" ?

     

     


    4 commentaires
  • Vaya con Dios - Best ofOù classer Vaya con Dios parmi mes rubriques ??? Casse-tête tant les influences sont diverses alors va pour Musique d'ailleurs...

    Vaya con Dios... ça ne vous dit  rien ?
    Alors vous êtes probablement nés après 1992 car voilà un groupe atypique qui a cartonné à la fin des 80's et dont les trois premiers albums furent disques de platine, à l'époque où on comptabilisait les exemplaires vendus et non pas mis en rayons.

    Vaya con Dios (Que Dieu te garde) est un groupe belge, comme son nom ne l'indique pas, qui est pour les Belges presque aussi incontournable que le Manneken Pis.
    Et histoire de brouiller encore plus les cartes, Vaya con Dios adopte un style musical très alternatif puisqu'il explore la pop, le jazz, le blues, le style latino et tzigane, puis inclura des sonorités R'nB. Rappelons qu'à cette époque le disco règne encore sur les ondes et que se tailler une place au sommet des hits n'était pas gagné d'avance pour la formation belge !
    Il chante en français, en anglais mais aussi en allemand... le groupe européen par excellence !

     

    Vaya con Dios

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Los Kjarkas (Compilation)Los Kjarkas, vous connaissez.
    Si ! Forcément vous connaissez un de leurs morceaux, à moins d'être nés sur la planète Mars. Et ne serait-ce parce que vous êtes un fidèle de ce blog.

    Dans ces colonnes je vous ai présenté un de leur titre, Chapara mais ce n'est pas pour ce titre que vous les connaissez.
    Si je vous dis Llorando se fue (ici en version remasterisée), je doute que ça vous parle davantage mais si je vous Lambada de Kaoma ? Ah ! je vois à la lueur dans vos yeux que là, ça vous parle !
    Je ne reviendrai pas sur la polémique déjà évoquée dans les deux articles précités, peu glorieuse pour Kaoma.

    Mais si pour nous en France (voire ailleurs) ce groupe évoque peu de chose sauf pour les fans de musique du monde, en Bolivie et dans le reste de l'Amérique Latine, ce groupe est une instution.

     

    Los Kjarkas (Compilation)

     

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Aujourd'hui petit voyage au Brésil pour vous présenter une des stars locales : José Cezar.

    Le nom de José Cezar n'évoque probablement rien pour nous Français, sauf pour ceux qui sont originaires du Brésil. Mais ce blog ayant pour but d'explorer les univers musicaux, quelle meilleure occasion que mon rendez-vous quotidien avec les membres de mon groupe graphique pour vous faire découvrir des chanteurs d'ailleurs ?

    José Cezar est un des représentants emblématiques du Sertanejo. (le "j" portugais/brésilien se prononce comme le notre, en plus doux).
    La musique sertaneja mélange romance et country mais made in Brasil.
    Je vous la fait courte mais si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à découvrir un article très documenté sur le blog Bossa Nova Brasil.

    Quasiment inconnu chez nous, José Cezar en est une des figures les plus populaires dans son pays.
    Après trente ans de carrière, une foultitude de concerts et dix albums (il a été nominé en 2004 au Grammy Latino dans la catégorie “meilleur album romantique”), en 2019 il connait une fin tragique à la Molière : il décède sur scène d'une crise cardiaque.

    Obrigado Brasil por este momento de amor e romantismo! Nós te amamos! Beijos para todos vocês!

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique