• COLDPLAY Music of the Spheres

    Tout le monde est d'accord sur au moins un point : c'est chiant de vieillir !

    Du pékin lambda, qui ne peut pas grand chose contre ce phénomène sinon se persuader que virer végan et courir comme un dératé vont prolonger sa petite existence, aux stars tellement botoxées et collagénées aux entournures que lever un sourcil devient un tour de force, on est tous pareils, vieillir est une calamité.
    Alors pour les artistes, c'est encore pire !
    Au botox à gogo (j'ai des noms !) il faut ajouter créativité, renouvellement, tout ça tout ça, pour sortir l'album de la mort qui tue.

    Pour les Britanniques de COLDLAY c'est chose faite depuis ce 15 octobre avec la sortie de leur nouvel album "Music of the Spheres".

    COLDPLAY My Universe

     

    COLDPLAY Music of the Spheres album coverJe me garderai bien d'être aussi dithyrambique que le fan qui a rédigé la page Wikipedia du groupe, n'hésitant pas à qualifier les Anglais de "groupe du millénaire", mais COLDPLAY est assurément entré dans l'histoire de la pop rock britannique (je laisse la légende aux Rolling Stones, aux Who, Beatles, etc.).
    Y entrer c'est bien, y rester c'est mieux.

    Avec ce nouvel opus, COLDPLAY compte bien assoir son leadership avec une stratégie lancée dès le printemps, qui ne laisse pas de place à l'improvisation.

    A l'instar de ses fans COLDPLAY vieillit et entre désormais dans la catégorie des quadragénaires, ce qui en soit n'a rien de honteux mais qui, commercialement parlant, limite le champ des possibles. Vous me voyez venir ?

    Pour les artistes il y a peu de choix possibles : faire la même chose sans lasser les fans mais n'est pas AC/DC qui veut, se renouveler en terme de créativité et/ou d'inspiration, et enfin élargir son public. C'est visiblement cette dernière option qu'a choisi COLDLAY avec "Music of the Spheres".

    Sorti sous le label Parlophone dont le logo est celui de la livre sterling (tout un programme) Music of the Spheres a bénéficié d'une stratégie marketing 2.0 ayant pour cœur de cible la génération Z. Outre les media mainstream, COLDPLAY et son label lancent une campagne tous azimuts sur les réseaux sociaux, en particulier Tik Tok.

    Tout est étudié pour toucher ce public à forte valeur [monétaire] ajoutée, jusqu'au point d'orgue de la campagne : l'annonce d'une collaboration avec rien moins que BTS sur le titre My Universe.
    Et patatras ! Sur ce clip, assez moche du reste, BTS éclipse COLDPLAY ! Même "punition" qu'au Superbowl 2016, où lors de leur show à la mi-temps, les Anglais invitèrent Beyoncé et Bruno Mars, véritables bêtes de scène qui malgré eux rendirent le malheureux Chris Martin transparent !
    Car si ce titre aurait pu êtres écrit pour les Coréens, il est tellement à mille lieues de COLDPLAY que ça se sent cruellement.
    Et comme la cruauté c'est mon truc, j'en rajoute une couche avec les chiffres qui tuent : 76 573 000 pour My Universe, contre 26 517 000 pour Higher Power... ces 50 M sont purement un effet BTS !

     

    Autre chanson louchant sur ce public, Biutyful qui aligne une voix féminine issue soit de la J-pop ou du visual kei, et qui donne un titre horripilant tout juste digne de la variétoche à deux balles... dans la tête !
    Autre guest de renom, Selena Gomez sur le titre Let Somebody Go. Vivement déconseillé aux diabétiques tellement ça colle !

    COLDPLAY Trois titres méritent plus d'intérêt tels Higher Power qui sonne old school, People of the Pride qui réveille un peu avec un riff teinté indus et Coloratura, en mode space song inspirée, lyrique et planante avec des inspirations à la Pink Floyd.

    Je n'ai jamais été une fan de la pop rock en général, ni de COLDSPLAY en particulier mais je suis en général assez objective pour essayer de tirer la "substantifique moelle" de ce que j'écoute. Et très franchement j'ai bien plus accroché à leurs premières productions alors que sur cet album l'absence de Brian Eno (ex Roxy Music) se fait cruellement sentir.

    On imagine des mondes extra-terrestres et c'est une façon pour nous de parler de la vie sur terre, c'est une allégorie; on essaye de trouver l'astronaute en chacun de nous, celui capable de faire des choses extraordinaires

    C'est ce qu'expliquait Chris Martin à l'astronaute français Thomas Pasquet qui diffusa le Higher Power à bord de l'ISS (International Space Station). Ouais, bon... sauf que personnellement, je n'ai jamais décollé et que je doute fort que cet album vienne à passionner quelque Sélénite que ce soit.

    Pire encore : je doute que cet album captive le public ciblé qui préfèrera attendre le prochain BTS mais il risque aussi de rebuter les fans du groupe tant cet opus est pauvre musicalement.
    A favoriser une démarche racoleuse, COLDPLAY en a perdu ce qui faisait son originalité et sa qualité.
    Mais comme je suis sympa, je vous laisse en écouter quelques extraits.

      Acheter

    • Site officiel

         

     La tournée Music of the Spheres World Tour passera par Paris les 16 et 17 juillet 2022.
    Réservations ouvertes à partir de vendredi 22 octobre. Prix entre 29 et 139 €.
    Cliquer sur le visuel

    « QUIZZ Des prénoms en chanson #1Everybody - Backstreet Boys »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Octobre à 09:56




    Bonjour,

    merci de ce t article COLDPPLAY

    j'aime bien certaines chansons, merci de la selection a ecouter selon son humeur, son gout

     




    Vendredi est arrivé
    C'est le moment de mon passage
    Pour un beau weekend souhaiter
    A mes amis lors de ce virtuel voyage

    Je vous offre du beau et bon temps
    Dans le reel ou au fond de votre coeur
    Si la meteo ne fait pas votre bonheur
    Si elle ne donne que pluvieux moments


    PS
    Mercredi dans la soirée et toute la nuit
    Jusqu'au jeudi matin vers 10 heures
    Dans l'Est, tempete de vent et pluie pour 110 kilometres d'ampleur
    Et puis tout est devenu beau, et l'ap midi agreable a Nancy



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :