• Chansons rétros Fr

    Elles résonnent encore aux oreilles des plus anciens et certaines furent remises au goût du jour par Renaid ou Patrick Bruel.

    Chansons de l'avant ou de l'après-guerres, elles racontent l'Histoire d'un quotidien où la misère devenait la poésie du trottoir, arrosée d'absynthe ou de rouge qui tache.

    Esgourdez rien qu'un instant...

  • Maurice Chevalier Si certains pensent que le chanteur français le plus connu au monde est Johnny Hallyday ou éventuellement Claude François grâce à son titre Comme d'habitude, ils sont dans l'erreur.

    Maurice Chevalier est sans conteste, encore de nos jours, le chanteur français le plus connu au monde, y compris au États-Unis où il fit une vraie star, tant sur scène qu'au cinéma. Son anglais épouvantable ne l'a pas empêché de chanter avec Franck Sinatra ou de tourner avec Leslie Caron, il en fit même un atout. Il sera nominé par deux à l'Oscar du meilleur acteur, excusez du peu et sera considéré comme un des acteurs les mieux payés au monde.

    Il a sur traverser les époques et les modes (ah ! Le twist du canotier !) mais aussi les traversées su désert, comme après les controverses sur ses choix pendant l'occupation.


    Au cœur de tous, il reste le meilleur ambassadeur de Paris.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • FernandelSi pour vous, séduction rime avec souper délicat et beauté évanescente, passez votre chemin car ici bluette rime avec andouillette et beauté fatale avec bancale !

    Fernandel a immortalisé le doux prénom de Félicie à travers cette poétique et romantique chanson.

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Fréhel-Pervenche en 1908Née en juillet 1891 à Paris de parents bretons, Marguerite Boulc'h que l'on surnommera Frehel en référence au cap breton du même nom sera amenée à la chanson par la Belle Otero, star du début du XXème siècle.

    Frehel fut la première à graver son disque en 78 tours, en 1908.

    La vie de Frehel aurait fait le bonheur d'un scénariste de films tragiques tant sa vie fut une succession d'abandons par les hommes qu'elle aima : son premier compagnon, avec qui elle eut un enfant mort en bas âge, la quitta pour la chanteuse Damia, Maurice Chevalier fit de même pour MIstinguett.
    Cataloguée chanteuse "réaliste", son répertoire est une galerie de portraits... réalistes où on ne manque pas de la reconnaître, y compris dans l'aveu de consommation de drogues (morphine et cocaïne) tel le titre La coco (1931).
    Elle s'exilera en Europe de l'Est puis en Turquie d'où l'ambassade de France la rapatriera à l'état d'épave en 1923.

    Cette première sélection, débutant en 1909, regroupe des histoires de femmes, dont la sienne, qui restent encore d'une terrible actualité, où chacune peut encore se reconnaître.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Mistinguett #1Paris plumes et paillettes, la gouaille, un franc-parler décomplexé et une liberté de vie affichée et assumée, c'est Mistinguett !
    Meneuse de revue adulée, chanteuse populaire malgré une épouvantable voix de crécelle dont elle se moque avec humour, actrice, Mistinguett incarne Paris à travers le monde.
    Et c'est avec un autre monstre sacré qu'elle vivra sa plus belle histoire d'amour, se transformant même en espionne pendant la 1ère guerre mpndiale pour sauver son homme : Maurice Chevallier.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Ray Ventura Best ofSi le nom de Ray Ventura n'évoque rien a priori pour les plus jeunes, il y a au moins un titre que tout le monde a fredonné un jour par humour : "Tout va très bien madame a Marquise".

    On peut considérer Ray Ventura comme un précurseur car il n'attendra pas l'influence des libérateurs américains pour populariser une musique alors réservée à une certaine intelligentsia  de l'époque : le jazz.
    Il fonde son premier orchestre avec des copains du lycée Janson de Sailly mais c'est en 1929 qu'il fondera un des tous premiers orchestres à sketches Les Collégiens qui inspirera Le grand Orchestre du Splendid (qui reprendra des titres de Ray Ventura dont le fameux On n'est pas là pour se faire engueuler avec Coluche).
    Avec ses copains Paul Misraki et Loulou Gasté (Line Renaud) entre autres, Ray Ventura et ses Collégiens feront chanter la France entière avec leur premier tube Tout va très bien madame la Marquise, puis les succès s'enchaîneront jusque dans les 60's.

     

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • Edith Piaf - Les débutsEdith Piaf.

    Une légende, un monstre sacré, une star internationale et une artiste complète.

    Pour la petite Edith Gassion, née en décembre 1915, la vie ne commencera pas sous les meilleurs auspices car c'est une enfance misérable qui attend la petite Edith, ballotée au gré de la vie instable de ses parents.

    Misère matériele, mais aussi misère affective, ce qui explique probablement la soif insatiable d'amour de celle qui deviendra Edith Piaf mais également la dureté dont elle pouvait faire preuve vis-à-vis de son entourage. Piaf, c'est 1,47 m de hargne, d'énergie car elle a une sacrée revanche à prendre sur la vie !

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • André VERCHUREN Best ofAccordéoniste amateur, mon grand-père avait une idole : André Verchuren.
    Le dimanche matin nous échappions à la messe mais jamais à l'émission Le Monde de l'accordéon, diffusée sur la première (et unique) chaîne puis sur TF1.

    André Verchuren est incontestablement la star du "piano du pauvre" avec 70 millions de disques vendus.

    André Verschueren nait en décembre 1920 dans l'Oise, dans une famille d'origine belge. Son grand-paternel, accordéoniste et vendeur de bijoux, vint s'installer dans le Pas-de-Calais où il travaillera comme mineur.
    C'est avec son père, Raymond, musicien professionnel, que le petit André apprend l'accordéon dès l'âge de 4 ans. A six ans il animera son premier bal tandis que sa maman, Marie-Clémence, l'accompagne à la batterie.
    A 12 ans, le jeune André enseigne à son tour l'accordéon au sein de l'école d'accordéon de son père qui compte quand même 180 élèves !
    En 1936 il remporte sa première compétition internationale d'accordéon et c'est le roi Léopold III de Belgique qui lui remettra la coupe.

    La Deuxième Guerre mondiale faillit sonner l'arrêt de la jeune carrière de ce virtuose.

     

    Lire la suite...


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique