• La logique voudrait qu'on s'y fasse mais la passion ne connait pas d'arrangement avec la logique et l'idée de voir partir les uns après les autres ces artistes qui marquèrent la chanson du XXème siècle, pour logique qu'elle soit, n'en est pas moins douloureuse. Insupportable.

    Mercredi 23 septembre c'est Juliette Gréco qui nous a quittés. Retirée à Ramatuelle suite à la maladie, à quatre-vingt-treize ans elle a rejoint Jacques, Serge, Léo, Georges, Boris et les autres.

    Juliette Gréco c'est l'autre dame en noir, l'icône de Saint-Germain des Prés, celle pour qui les plus grands poètes et artistes rêvaient d'écrire.
    Ses minauderies pouvaient parfois être irritantes mais elles cachaient des fêlures, des blessures mais aussi une force indomptable, une liberté d'être et de penser jamais abdiquée.

    Adieu la Môme, il n'y aura plus d'après à Saint Germain des Prés.

     


    2 commentaires
  • Juliette Gréco - Best ofC'est une nouvelle page de la Chanson du XXème siècle qui se tourne, bien qu'elle soit montée sur scène jusqu'en 2015, avec la mort de Juliette Gréco ce 23 septembre, dans sa villa de Ramatuelle.

    Chanson avec une majuscule, icône... cela fait beaucoup pour une chanteuse, diront certains.
    Ce serait vrai si je parlais d'une Sheila ou d'une Sylvie Vartan, emblématiques d'une époque certes mais qui n'ont pas ce qu'une Piaf, une Barbara ou une Juliette Gréco peuvent avoir, en tant que femmes et artistes.

    Par son histoire personnelle, par sa carrière, Juliette Gréco tient une place à part dans la chanson française.
    Ses blessures ont fait sa force et elle n'a jamais fait de concessions ni à son art, ni à sa vie privée. Entière, passionnée, elle a séduit les plus grands poètes. Vraie, elle a séduit le public.

     

    Juliette Gréco - Best of

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Dans le climat actuel, voici une petite bouffée d'humour contestataire avec une chanson qui brocarde la gendarmerie.

    Au cœur des polémiques autour des exactions de certains membres des forces de l'ordre, la police plus précisément, Brassens l’anarchiste brosse une scène truculente et imagée qui nous donne une petite bouffée d'air frais entrre deux jets de lacrymo !

     

     


    4 commentaires
  • BARBARA L'inceste poétiqueDepuis quelques temps les media, et le public avec, se vautrent dans la bauge des mœurs sexuelles des people avec une malsaine délectation, soulevant avec une mine gourmande les couvercles des poubelles des beaux quartiers en feignant de découvrir que la saleté des VIP a la même puanteur que chez le populo.

    Après #MeToo où des malheureuses ayant accepté pendant des années de solder leur cul pour la gloire et la célébrité ont "libéré la parole", c'est aujourd'hui sainte Camille, ci-devant fille d'un ex ministre, qui émeut les foules qui découvrent ébahies un fléau : l'inceste. Et hop ! Un #MeToo inceste pour "libérer la parole" !
    Devant ce battage médiatique, le gouvernement a enfin matière à montrer son efficacité tandis que les micros se tendent complaisamment vers des victimes célèbres transformant le Bidochon de base en Fouquier Tinville de pacotille !
    Mais avant, combien de victimes anonymes ignorées par les autorités policières et judiciaires ?

    Et pourtant, des voix s'étaient élevées, parfois tonitruantes d'indignation, parfois brisées de chagrin incompris.
    Pardonne cette longue introduction cher lecteur mais au déballage complaisant (et lucratif !) au nom du frère, je préfère la voix ténue de la pudeur au nom du père !

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • En cette journée internationale de la femme (qui donnera l'occasion a toute une bande de politicards phallocrates et opportunistes de nous expliquer tout ce qu'ils n'ont pas fait depuis 50 ans mais qu'ils feront tout à l'heure!) qui de mieux pour parler des femmes que Julien Clerc ?

    A mes yeux (et mes oreilles accessoirement) un des plus beaux hommages qui nous sot dédié !

    Paroles et traductions

     


    2 commentaires
  • Parmi les artistes français, tous genres et toutes générations confondues, s'il en est une qui a toute mon admiration, c'est bien Marie-Paule BELLE !

    Et tandis que je préparais mon article sur elle, je ne pouvais résister au plaisir de partager avec vous ce titre qui lui colle à la peau depuis 1976.
    Je suis sûre que vous reconnaîtrez certainement une Parisienne de vos connaissances dans ce portrait acidulé et oh combien contemporain !

    Marie-Paule BELLE la chanteuse no stress, no strasses !

    •The advantage of a well written song is that the translation is easier.For you my Friends of the Group, even if it remains approximate, you will get the general meaning with your usual translator. Let's laugh a bit!

    Lyrics

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique