• Alan STIVELL 1972

    Alan STIVELL 1972En cette année 1972 une vague venue de Bretagne allait inonder la France et faire bien des émules de la cause indépendantiste breizh.

    A cette époque les indépendantistes du FLB (Front de libération de la Bretagne) n'avait rien à envier à leurs homologues Corses ou Basques et ils n'hésitaient pas à faire parler la poudre lors de spectaculaires attentats, comme la destruction de l'antenne de Ploemeur Bodou.
    Mais auprès des lycéens dont j'étais, un homme allait porter la parole bretonne bien au-delà des limites de la région : Alan Stivell.

    Si avant l'album Olympia 1972 que je vous présente aujourd'hui il bénéficiait d'une certaine notoriété auprès de l'intelligentsia, c'est cet album qui le révèlera vraiment au grand public et à la jeunesse en particulier.
    Le personnage peut agacer (voire plus) mais on lui doit beaucoup pour la reconnaissance de la culture bretonne.

     

    Alan STIVELL 1972

    Bien que n'ayant (à ma connaissance) aucune racine bretonne, j'ai une vraie tendresse pour le titre An Alarc'h et le dernier couplet, vraisemblablement rajouté par Alan Stivell, me noue toujours la gorge.

    Enor enor d'ar gwenn-a-dhu !

     

     

    « Swing avec Glenn MillerMUGAR union celto-berbère »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :