• ADELE - 30

    C'est l'évènement musical du week-end : la sortie du nouvel album d'Adele, sobrement intitulé "30".

    Cela faisait cinq ans que ses fans attendaient ça et les scores enregistrés par son premier titre en ligne font augurer une sortie triomphale.
    Sa maison de disque a savamment entretenu le suspens, y compris auprès des media, pour faire de Easy on Me un titre à records, si on en croit le Guardian.

    Près de 85 millions d’écoutes comptabilisées en une semaine sur une plateforme de streaming [Spotify] ; une arrivée directement en tête des charts dans 25 pays ; et un nombre jamais égalé de passages sur des radios américaines dès la première semaine.

    Pour le nombre de passages à la radio, pas de quoi s'extasier : ça s'appelle du matraquage, pardon ! de la promo. Mais Easy on Me reflète-t-il la réalité de l'album ?

    ADELE - 30

     

     

     

    ADELE - 30 front coverPour ceux qui comme moi ne sont pas des inconditionnels d'Adele, voici quelques explications.

    "30" est à l'instar de ses précédents albums l'indication de l'âge de la chanteuse au moment où elle a composé cet opus.

    "30" marque un tournant dans la vie personnelle d'Adele : son divorce avec l'homme d'affaires Simon Konecki après 3 ans de mariage et la naissance du petit Angelo James, aujourd'hui âgé de neuf ans.
    "30" est à la fois la catharsis de la chanteuse, dévastée par ce divorce, mais également un album à travers lequel elle tente de répondre aux questions de son fils, alors âgé de cinq ans.

    C'est ce qu'explique la chanteuse à Vogue au cours d'une double interview :

    Mon fils a eu beaucoup de questions. De très bonnes questions, des questions vraiment innocentes, auxquelles je n'ai pas de réponse, [comme] "'Pourquoi ne pouvez-vous pas vivre ensemble ?", explique la chanteuse. J'avais juste envie de lui expliquer, à travers ce disque, quand il aura 20 ou 30 ans, qui je suis et pourquoi j'ai volontairement choisi de démanteler toute sa vie à la poursuite de mon propre bonheur. Ça l'a rendu vraiment malheureux. C'est une vraie blessure pour moi et je ne sais pas si je pourrai un jour guérir.

     A l'écoute de l'album

    C'est dire si on attend un album fort en émotion !
    Aussi, dès potron minet, suis-je partie pour vous à la découverte de l'évènement.

    "30" égrènent les états d'âme d'Adèle sur 12 titres en 58 minutes.

    Dès le premier titre Strangers by Nature, on est dans l'ambiance : "J'apporterai des fleurs au cimetière de mon cœur". Ça commence fort mais on était prévenu.

    Avec le deuxième titre on est en terrain connu puisque Easy on me déroule le meilleur de la voix d'Adele.
    Allez ! J'avoue ! Je décroche au troisième titre My Little Love, dédié à son fils.  Ce titre que j'attendais émouvant est larmoyant, au propre comme au figuré,

    A partir de ce moment, j'aurai beaucoup de mal à revenir dans l'album malgré trois écoutes attentives pour remotiver mon objectivité.
    Mais non, la mayonnaise ne prend pas malgré quelques bons moments avec le jazzy Cry your Heart on où on retrouve la profondeur de la voix qui nous a tant fait vibrer, ou le Oh my God teinté de funk, ou encore le mélancolique I drink Wine et l'intimiste Hold on.

    Pour réellement trouver de l'émotion, il me faudra attendre le douzième et dernier titre, Love is a Game, qui sur près de 7 minutes livre un constat à vous dégoûter de l'amour à vie.

    ADELE - 30

    Une déception globale

    Je n'aurai pas la cruauté du Figaro de ce matin qui étrille ce nouvel album "Une grosse déprime ne fait pas un grand disque" mais le fait est que l'évènement est très loin d'être à la hauteur de la promotion !

    Bon ! Allez, si ! Je vais être cruelle !
    Dans la discographie de cette grande artiste, "30" apparait aussi lisse que le nouveau visage de la star et tandis que ses lèvres ont gagné en volume, sa voix peine quant à elle à retrouver la bouleversante intensité de ses albums précédents.
    On en vient à souhaiter que sa "starisation" ultime ne tue pas son immense talent.

    "30" n'est pas un mauvais album mais il déçoit les attentes suscitées par le label : inégal dans l'intensité des titres, parfois même très décevant sur certains titres (All night Parking avec l'immense Erroll Garner est une intense déception !), une production inégale, des paroles convenues... faudra-t-il attendre un "35" pour retrouver la Grande Adèle ?

    • Site officiel

     Et pour vous, une petite mise en bouche avec ma sélection

     

     

    « ADELE sur France InterADELE Live 2011- Royal Albert Hall »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Novembre à 09:26

    Bonjour,

    j'aime bien l'artiste, sans plus,

    cela siginfie que je n'ecouterai pas tout comme un fan

    mais quelques titres d'elle me plaisent donc a ecouter un peu,

    et plusssssss si avidités eh eh eh

     

     


    Vendredi est enfin arrivé
    Et je passe vous souhaiter
    Un weekend bon, beau et bien agreable
    Des journées jolies sont encore favorables
    De mon amical passage, un poetique bonheur
    S'offre ici de moi à vous, mes amis blogueurs

      • Vendredi 19 Novembre à 09:50

        Je crois que pour l'avidité, il y a son agent.

        Je ne suis pas une fan absolue non plus mais cette album a quand même été une grosse déception.

    2
    Vendredi 19 Novembre à 10:25

    Je suis revenue sur ton blog et j'ai vu ton nouvel article sur Adele.

    Ses nouveaux titres sont pas mal mais je n'arrive pas à adorer, pas fan non plus. 

    C'est dommage, elle a fait mieux je trouve.  

    3
    Samedi 20 Novembre à 10:21

    Comme je suis résolument rétro dans mes goûts musicaux, je ne l'écouterai vraisemblablement qu'ici où si elle passe en radio (que j'écoute rarement, sauf Nostalgie). Je pense avec apprécié quelques titres précédents mais certainement parce que comme tu l'indiques, il y a eu du matraquages sur les ondes et par hasard je suis tombé dessus ? Il n'empêche, j'aime son timbre de voix ! Ma chanson favorite dans ce choix que tu as fait : "Cry Your Heart Out".

      • Samedi 20 Novembre à 12:03

        J'avoue être étonnée car elle n'est pas vraiment "moderne".
        Le rétro qualifie plutôt la période avant 1950, ce qui suit étant plutôt "revival". Ça deviendra rétro quand nous serons tous morts ;)

        Adele est dans la tradition des chanteuses de soul, ce qui n'est pas vraiment moderne.

        Même si ce blog a un côté nostalgique d'une époque, je m'intéresse à tous les styles car la culture évolue et je n'aime pas rester dans le passé. Et il y a parfois des choses intéressantes... ou pas

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :