• Abdel Kader - 123 Soleil

    1993. Le chanteur Khaled reprend une chanson traditionnelle algérienne, Abdel Kader dont le succès reste confidentiel jusqu'en septembre 1998.

    Sur la scène de l'ancien POPB (Palais Omnisport Paris Bercy) les trois stars du raï se succèdent pour un concert qui deviendra historique. Le moment fort arrive quand ensemble Rachid Taha, Khaled et Faudel interprètent ce titre devenu emblématique de ce qu'aurait pu être une France blanck blanc beur.

    2020. Le constat d'échec est patent, échec du politique, échec du religieux, échec du social et échec du philosophique. Et cette chanson est un écho venu d'une époque où il aurait été encore possible de travailler à la cohésion du peuple de France...

     

    « Ray Charles, the GeniusGeorges Moustaki Récital 1976 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Octobre 2020 à 10:23

    merci de ce moment de joie et d'exotisme

    car il est dur dur dur de vivre en religion avec des cons de toutes confessions

    certains sont plus dangereux que d'autres, pourtant

    et c'est toujours autour d'une seule et meme religion, mais pourquoi ?

    2
    Dimanche 17 Janvier à 11:30

    Moi aussi j'adore le raï, Khaled, Rachid Tahar (R.I.P) Cheb Mami, Faudel. J'en écoute et j'en fais profiter tout le monde, même si la coincée du dessus râle. de toute manière elle est raciste ! MDR ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :